Cinéma La Ferme des animaux

©

Dès 10 ans


En 1944, George Orwell, écrivain anglais sympathisant socialiste, écrit un court roman qu’il conçoit comme une allégorie du communisme tel qu’il a été mis en place et dévoyé par Staline en URSS.

Son adaptation en dessin animé qui ressort aujourd’hui date de 1954. Mais, elle a été très peu vue en France, et pas avant 1990, car elle était jugée trop anti-communiste. En Angleterre, le film a été sacré meilleur dessin animé de l’année.

Il faut dire qu’il vaut le coup d’œil. Non seulement l’histoire est passionnante et d’une morale politique exemplaire mais les dessins sont de toute beauté. Les paysages et les décors ressemblent à des tableaux peints, tandis que les animaux sont tous d’une expressivité hors pair. Seule la voix off de la narration date un peu.  

La ferme des animaux raconte une révolution. Lassés que leur fermier alcoolique se comporte comme un tyran, les animaux de la ferme organisent une révolte et prennent le pouvoir, sous la direction d’un chef charismatique et concerné, Boule de Suif. La ferme prospère.

César, un cochon rival, profite d’une période de disette pour écarter Boule de Suif et ses beaux principes égalitaires et généreux. Il impose un régime de terreur qui ne profite qu’à quelques uns tandis que les autres triment à la tâche. La ferme redevient florissante mais très inégalitaire. Bruisse alors le son d’une nouvelle révolte.

Nul doute qu’après avoir vu ce film, les enfants s’intéresseront à la politique et questionneront les rapports au pouvoir. Tant mieux, puisque l’actualité s’y prête et que ce dessin animé accessible est idéal pour lancer la discussion.


Durée : 1h13

Sortie : 15 mars


par Véronique Le Bris 


LA FERME DES ANIMAUX