Rendez-vous Les élections présidentielles à hauteur d’enfants

©

Les élections présidentielles à hauteur d’enfants

 

Youn, 15 ans, est presque solennel : « Le Président est le symbole du pays. C’est lui qui le fait fonctionner correctement ». A 7 ans, Cassandre est plus hésitante : « Je crois qu’il dirige toute la vie et dit si on doit faire des trottoirs ou construire des routes ». Grains de sel a donné la parole aux enfants pour appréhender au mieux leur perception des élections présidentielles. Décryptage avec la politiste Julie Pagis, co-auteur de L’Enfance de l’ordre et du blog Prézizidentielles.

 

Le rapport affectif des plus jeunes

Pour Julie Pagis, les 7-8 ans sont dans un « rapport de familiarisation à la politique ». L’affect caractérise en premier lieu la perception des plus jeunes. Si Cassandre était Présidente de la République, elle « fabriquerait des maisons pour les gens pauvres ». Selon Julie Pagis, « ils vont aussi transposer des critères scolaires en critiquant un candidat qui coupe la parole aux autres », quelque chose qu’ils ont appris à ne pas faire à l’école.

 

La justice et l’injustice

En tant que Président, Loris, 12 ans ferait « baisser le taux de chômage avec l’égalité et la liberté pour tous ». Pour Léna qui a 10 ans, « les restaurants, le cinéma et les parcs d’attractions seraient gratuits pour tout le monde ». A ces âges, les enfants sont « attachés aux questions d’injustice, de pauvreté et de racisme » indique la chercheuse au CNRS.

 

Les propositions concrètes des adolescents

Le combat contre la pauvreté domine aussi chez les adolescents qui proposent des solutions plus concrètes. Aurèle, 14 ans, demande « 1 euro par jour à ceux qui gagnent plus de 2000 euros par moispour en finir avec la faim dans le monde ». Pour Youn, la priorité est de réorganiserl’éducation et de «  financer les projets des écoles ». « Ils ont des envies plus développées par rapport à leur expérience » explique Mme Pagis. Des recommandations peut-être entendues par le prochain Président de la République.

 

Les Prézizidentielles (encadré)

Julie Pagis et la dessinatrice Lisa Mandel racontent en BD la campagne présidentielle à travers le point de vue des élèves d’une école primaire. Un blog décapant avec des enfants de 7 à 11 ans qui n’ont pas la langue dans leur poche.

lisamandel.blog.lemonde.fr


LES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES À HAUTEUR D’ENFANTS