Tout en formant les musi­ciens, chan­teurs et danseurs de demain, le CNSMD, Conser­va­toire natio­nal supé­rieur de musique et de danse de Lyon, a le souci d’in­té­res­ser les enfants et les adoles­cents à la danse et la musique dites clas­siques.

Depuis trois ans, les Mercre­dis jeune public du CNSMD proposent plusieurs formules de rendez-vous dès 6 ans : des spec­tacles spécia­le­ment conçus pour les enfants, l’ou­ver­ture d’un accès aux répé­ti­tions ou la présen­ta­tion de projets d’étu­diants construits avec les enfants. Le format est court – 45 minutes envi­ron – et les prises de parole adap­tées aux plus jeunes. Lors du prochain Mercredi jeune public du CNSMD, le 20 février, le dépar­te­ment danse du Conser­va­toire donne accès au public à une répé­ti­tion de ses étudiants, âgés de 15 à 22 ans. Ils montrent sur scène ce qu’ils ont appris lors du premier semestre de cours, et présentent une alter­nance d’ex­traits de ballets clas­siques ou contem­po­rains, de pièces de réper­toire ou de créa­tions.

Le 20 mars, la classe de direc­tion de chœurs de Nicole Corti, profes­seur au CNSMD, présente une compo­si­tion de Benja­min Brit­ten sur Les Méta­mor­phoses d’Ovide, avec un étudiant soliste de haut­bois, puis des Varia­tions sur un thème de Franck Bridge pour orchestre à cordes et une cantate de Bach. Enfin, le 3 avril, le Quatu’Or en Cuivres, consti­tué d’élèves du CNSMD, inter­prète un conte musi­cal inspiré des frères Grimm, composé par un profes­seur de collège en Haute-Savoie, Gregory Frelat, et mis en scène par ses propres élèves.

Par Anne-Caro­line Jambaud.