Tous les super­la­tifs sont convoqués lorsqu’il s’agit d’évoquer cette troupe virtuose de 70 danseurs. De retour en France après 18 ans d’ab­sence, la compa­gnie revi­site avec un enthou­siasme commu­ni­ca­tif le réper­toire d’Igor Moïs­seïev, disparu en 2007 à 101 ans. En 14 tableaux d’une impres­sion­nante perfec­tion, les inter­prètes voyagent à travers toutes les Russies et nous entraînent dans un tour­billon de danses popu­laires (moldaves, kalmouks, cauca­siennes, ukrai­nien­nesÂ…). Un spec­tacle flam­boyant qui ne s’adresse malheu­reu­se­ment pas à toutes les bourses.

Blan­dine Dauvi­laire