Au 18e, l’être humain recherche-t-il de l’in­ti­mité ? un plus grand confort maté­riel ? Est-il en quête de plai­sirs ou de loisirs ? Désire-t-il maîtri­ser la nature ?