Où peut-on en même temps se faire maquiller, enton­ner un karaoké lyrique et danser avec des danseurs profes­sion­nels ? À l’opéra de Lyon pardi ! Pour la 9e année consé­cu­tive, cette grande maison ouvre gratui­te­ment ses portes au public le temps d’une jour­née riche en festi­vi­tés.

Tous les corps de métier sont mobi­li­sés pour vous faire entrer dans les coulisses et toucher du doigt  la vie d’ar­tiste. Profi­tez des nombreux ateliers parti­ci­pa­tifs pour tester vos dons : chan­tez avec les chœurs et la maîtrise de l’opéra, dansez avec les danseurs du ballet ou leurs invi­tés, dessi­nez en musique…

Vous êtes curieux et plein d’hu­mour ? Partez donc à la conquête du bâti­ment guidé par deux spécia­listes déjan­tés du minis­tère des Rapports humains (dès 8 ans). Les plus jeunes (5 – 7 ans) ont rendez-vous avec les musi­ciens de l’or­chestre pour décou­vrir trois familles d’ins­tru­ments sur le thème des oiseaux. Leurs aînés (10 – 14 ans) ne se feront pas prier pour s’ini­tier au hip-hop avec Willy, danseur du Pocke­mon Crew. 

Sur la scène exté­rieure, concerts et démons­tra­tions se succè­de­ront dès 14h, ponc­tués par les inter­ven­tions de la fanfare Who’s the Patron Brass Band. À 21h, le ballet de l’opéra de Lyon inter­prè­tera Sara­bande de Benja­min Mille­pied et quatre danseurs du Pocke­mon Crew offri­ront un show hip-hop.

La soirée s’achè­vera par le grand bal inter­ter­restre du groupe Antiquarks, mélange burlesque de bal popu­laire, opéra rock et maquis afri­cain qui fera bouger toutes les géné­ra­tions. 

Blan­dine Dauvi­laire