Il existe des pays dans lesquels les petites filles ne sont pas dési­rées à la nais­sance et dispa­raissent. Il existe des pays dans lesquels les garçons sont telle­ment précieux que le monde ne semble fait que pour eux.

À partir d’une terrible réalité – la dispa­ri­tion volon­taire des bébés de sexe fémi­nin en Chine et en Inde – Marion Aubert a écrit Les Orphe­lines. Un  conte drôle, cru et cruel mis en scène par Johanny Bert, avec la compli­cité de quelques  marion­nettes parti­cu­liè­re­ment touchantes.

Chargé d’enquê­ter sur ces étranges dispa­ri­tions, un homme est fait prison­nier par une bande de filles qui vivent dans un pays imagi­nai­re… là où se retrouvent celles qui n’ont pas eu droit à la vie. 

Ce texte fort, porté par des comé­diens et des poupées de chif­fon, touche le jeune public avec justesse. 

 

Blan­dine Dauvi­laire