Oscar est un bébé chim­panzé qui vit auprès de sa maman et de sa commu­nauté dans une grande forêt équa­to­riale d’Afrique. Il n’a pas encore un an et profite de la rela­tion fusion­nelle qui le lie à sa mère pour décou­vrir la vie : apprendre à se nour­rir, à utili­ser des outils, à comprendre les dangers qui le guettent, à se socia­li­ser et même à jouer. Sa “ tribu ”, menée par le vieux sage Freddy, doit sortir de son terri­toire pour aller cher­cher de quoi manger. Mais ses “ enne­mis ”, un autre clan de chim­pan­zés, se défendent. Dans la lutte, Oscar perd sa mère et il lui faudra alors retrou­ver la protec­tion d’un adulte pour conti­nuer à gran­dir… Avec Félins, Disney Nature avait prouvé qu’on pouvait racon­ter des histoires incroyables et inédites à condi­tion de suivre pendant plusieurs années le même groupe d’ani­maux. Chim­pan­zés est un peu moins réussi, même s’il a fallu 3 ans de tour­nage dans des condi­tions extrêmes pour racon­ter l’his­toire d’Os­car. Les images restent magni­fiques, inou­bliables, les riva­li­tés intenses, mais l’émo­tion et le suspens un peu moins forts que dans le combat des lions livré précé­dem­ment. Cela reste un docu­men­taire capti­vant et une nouvelle manière extra­or­di­naire de racon­ter la nature. 

 

Véro­nique Le Bris.