Mata­more célèbre les retrou­vailles entre deux troupes complé­men­taires, celles du Cirque Trot­tola et du Petit Théâtre Baraque. Une histoire de clowns (Branlo, Nigloo, Titoune, Bona­ven­ture et Mads) qui cultivent sous chapi­teau le rire et l’émo­tion, se provoquent en joutes verbales, jonglent, voltigent dans un décor proche d’une arène et inventent un théâtre de foire qui n’ap­par­tient qu’à eux. Pleutres et fanfa­rons, capables de tutoyer les étoiles et les échecs cuisants, ces anti­hé­ros déclenchent l’hi­la­rité du public. 

Blan­dine Dauvi­laire