Faire sortir la BD de ses pages et de ses cases, c’est un peu la voca­tion du Lyon BD festi­val. Pendant tout le mois de juin, la bande dessi­née s’éclate et s’ex­pose dans toute la ville de Lyon, du centre commer­cial Part-Dieu aux musées, de l’hô­tel de ville aux biblio­thèques. Pour l’oc­ca­sion, le 9e art fraye avec les autres pratiques, et notam­ment le spec­tacle vivant, pour donner nais­sance à Sur les planches (impro-BD avec Marge­rin, Bertail et Jouvray) ou à Dans ta bulle (spec­tacle tiré des BD de Domas avec dessin et musique en live) sur la scène de la Comé­die Odéon. Pour sa 8e édition, le Lyon BD festi­val invite 150 auteurs de 12 natio­na­li­tés à inves­tir tous les lieux de la ville pendant un mois. Mais le cœur du festi­val se déroule autour du week-end des 15 et 16 juin. Pendant que la tour Oxygène accueille la plus grande BD du monde (du 3 au 15/06), l’es­sen­tiel des anima­tions pour la jeunesse du week-end est à l’hô­tel de ville de Lyon. Enca­drés par des pros de la BD, les ateliers Froggy art permettent aux enfants et ados de réali­ser une planche de BD de quatre cases sur le thème du duel. Un coin lecture BD jeunesse est aménagé à l’hô­tel de ville, qui abrite égale­ment une expo­si­tion sur la jeune BD argen­tine (invi­tée d’hon­neur de ce festi­val) : La Banda Dibujada. Le nouvel hôtel Mama Shel­ter propose des ateliers brunch & BD pour les plus jeunes (tous les dimanches de juin), tandis que la Fonda­tion Bullu­kian expose les travaux sur l’étran­geté de l’en­fance de 5 artistes de la nouvelle BD autoé­di­tée en Argen­tine. En marge d’une expo­si­tion consa­crée à Murena, le Musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal propose des ateliers de BD ou des combats de gladia­teurs. Enfin, les biblio­thèques muni­ci­pales fêtent les 75 ans de Spirou avec une expo­si­tion présen­tant le petit groom vu par 200 auteurs.

Aude Spil­mont

 

 

 


 [l1]ne pas oublier de complé­ter