À partir du 2 juillet, le musée du quai Branly s’ins­talle au château de Vogüé. 55 pièces uniques appar­te­nant aux collec­tions du musée pari­sien vont trou­ver un nouvel écrin en Ardèche. Cette expo­si­tion excep­tion­nelle, la première d’un musée natio­nal dans un dépar­te­ment rural, préfi­gure l’ou­ver­ture fin 2014 de l’es­pace de resti­tu­tion de la grotte Chau­vet*. Trait d’union entre les arts premiers et les traces lais­sées il y a 36 000 ans sur le terri­toire ardé­chois par des artistes chas­seurs-cueilleurs, Chasses magiques met en lumière la vie des commu­nau­tés préhis­to­riques. Origi­naires d’Afrique, d’Aus­tra­lie, d’Amé­rique du Sud et de Nouvelle-Guinée, les objets sélec­tion­nés (masques, sculp­tures, trophées, orne­ments, armes) illus­trent l’im­por­tance de la pensée reli­gieuse magique dans la pratique de la chasse. Puis­sance des esprits, rela­tion entre l’homme et l’ani­mal, pratiques rituelles, chamanes, sorciers… autant de pistes passion­nantes pour évoquer en famille nos célèbres ancêtres.

Blan­dine Dauvi­laire

La grotte Chau­vet Pont-d’Arc, candi­date au patri­moine mondial de l’Unesco.