Un conte où l’on tire le fil du mythe du Mino­taure et du laby­rinthe, où l’on chemine entre les ires, les rires et désirs des hommes et des dieux, entre loyauté et trahi­son, entre amour et haine, parole et chant, gravité et légè­reté.