Vous connais­sez le Père Noël, le lapin de Pâques, la petite souris et le marchand de sable. Vous devrez désor­mais comp­ter avec Jack Frost, un nouveau person­nage qui a le pouvoir de geler tout ce qu’il touche. Au départ, c’est un garçon ordi­naire, qui ne comprend pas pourquoi il est soudain propulsé dans l’équipe des cinq “gardiens”, ces super-héros qui embel­lissent la vie des enfants.  Mais, alors qu’il se croyait invi­sible aux yeux des petits, il va décou­vrir en retrou­vant sa propre histoire quelle aide il va pouvoir appor­ter dans la lutte contre la Peur et ses cauche­mars. Véri­table dessin animé de super-héros, dans la lignée d’un Spider­man ou d’un épisode des Quatre Fantas­tiques, évidem­ment adapté pour les plus jeunes, cette nouvelle produc­tion Dream­works mise sur les ressorts habi­tuels pour s’im­po­ser : du rythme, de l’ac­tion, du spec­ta­cu­laire, un peu de suspens et quelques grammes d’émo­tion.  La recette éprou­vée sur les aînés reste terri­ble­ment effi­cace. Pas le temps de s’en­nuyer dans cette aven­ture  pleine de rebon­dis­se­ments et de coups de chance, elle s’ar­rête avant de lasser. Mais mon petit doigt me dit que ce n’est qu’une première tenta­tive sur le sujet : la mode des super-héros ne va pas tarder à s’im­po­ser en dessin animé.

 

Véro­nique Le Bris.