Rio de Janeiro, son effer­ves­cence, ses montagnes, ses longues plages de sable blanc. C’est avant tout pour rendre hommage à la ville de son enfance que Carlos Saldanha, réali­sa­teur de L’Âge de glace, a imaginé ce dessin animé. L’his­toire ? Le perroquet Blu coule une vie heureuse avec Linda, libraire dans le Minne­sota. Son destin bascule le jour où un orni­tho­logue leur annonce que Blu appar­tient à une espèce en voie de dispa­ri­tion, les aras de Spix. Il n’en reste plus que deux : lui, et Perla, une femelle trou­vée à Rio. Hélas, entre Blu, intello empoté, inca­pable de voler, et Perla, fougueuse, éprise de liberté, le courant passe diffi­ci­le­ment. Les deux oiseaux devront malgré tout se serrer les plumes pour échap­per aux truands qui vont les kidnap­per. Débute alors une folle aven­ture, au cœur des fave­las et de la jungle luxu­riante. Ponc­tué de numé­ros musi­caux eupho­ri­sants, le film béné­fi­cie d’une 3D relief magni­fique. Sur l’écran, et notam­ment lors du carna­val, éclate un incroyable feu d’ar­ti­fice de couleurs. Un spec­tacle ébou­rif­fant, enchan­teur, truffé de gags inven­tifs. 

Laurent Djian pour Grains de Sel n°65, avril 2011.