C’est par une toute petite porte que l’on accède au cirque de poche de la compa­gnie Circ’om­be­lico. Là, dans le ventre d’un camion sans âge, une volti­geuse fluette et un grand costaud se jouent de l’étroi­tesse des lieux. Fantai­sies acro­ba­tiques minia­tures et non moins spec­ta­cu­laires, brui­tages et effets de magie, tout invite à un voyage immo­bile d’une rare subti­lité dont le spec­ta­teur est le témoin privi­lé­gié.