Décou­vrir le conte d’An­der­sen en kami­shi­baï.