La nouvelle s’est répan­due comme une traî­née de poudre. Les pluies dilu­viennes ont tout emporté sur leur passage. La grande roue qui trônait sur les bords du lac de Miri­bel s’est figée, en partie immer­gée par la crue ; la fête foraine a sombré sous les eaux. Au troi­sième jour de déso­la­tion, quelques villa­geois alen­tour ont décidé de ne pas bais­ser les bras, convain­cus de pouvoir réani­mer la grande roue. Ils ont impro­visé une fanfare, défi­lant et dansant contre la fata­lité, entraî­nant sur leur passage une foule toujours plus nombreuse vers… la Vogue

C’est ainsi qu’a été bapti­sée cette déam­bu­la­tion mêlant danse, musique, théâtre, cirque… Pour sa nouvelle créa­tion, la Compa­gnie Louxor implique les habi­tants des communes avoi­si­nant le lac. Ces derniers, pour la plupart acteurs et danseurs d’un jour, anime­ront la grande parade. Ils auront au préa­lable parti­cipé à plusieurs répé­ti­tions, sous la direc­tion bien­veillante d’une choré­graphe profes­sion­nelle. Une idée poétique, singu­lière et spec­ta­cu­laire pour sensi­bi­li­ser le public aux risques d’inon­da­tions et à la préven­tion des catas­trophes natu­relles. 

Vincent Jadot

www.vogue-evene­ment.eu 

• Pour parti­ci­per en tant que danseur (les débu­tants, dès 12 ans, sont les bien­ve­nus) : répé­ti­tions à partir du 7 septembre, inscrip­tions : produc­[email protected]­louxors­pec­tacle.com 
• Pour contem­pler la roue en perdi­tion : du 3 au 5 octobre.
• Parade : dès 19h30 le 5 octobre, suivie du final avec effets spéciaux d’eau et de feux : plage du Morlet à 20h30.