Victo­ria Chaplin et Jean-Baptiste Thiér­rée cultivent leur âme d’en­fant comme on veille jalou­se­ment sur un trésor. Depuis vingt ans, ils inventent des spec­tacles inclas­sables, où les tableaux sans paroles se révèlent d’une grande géné­ro­sité. Dans leur Cirque invi­sible  la gracile acro­bate, drapée dans de superbes costumes dessi­nés par ses soins, se méta­mor­phose en créa­tures fantas­tiques. Bien plus naïf et farfelu, lui endosse un costume de clown pour enchaî­ner les tours de magie. La poésie se glisse partour et invite à rêver.

Blan­dine Dauvi­laire.