Adeptes de rencontres artis­tiques fortes, Mathu­rin Bolze et sa compa­gnie MPTA réunissent deux pièces d’ex­cep­tion le temps d’une soirée placée sous le signe de l’al­té­rité. D’abord la reprise d’Ali, duo épous­tou­flant entre ce merveilleux acro­bate qu’est 

Mathu­rin et le superbe jongleur unijam­biste Hedi Thabet, confronté au cancer des os à l’âge de 20 ans. Sans autre acces­soire que deux paires de béquilles, une lampe et une chaise, les deux hommes entament un ballet fasci­nant qui allie la force et la grâce. Avec humour, ils jouent de leurs corps complices.

Cette courte pièce est complé­tée par la nouvelle créa­tion de la compa­gnie MPTA inti­tu­lée Nous sommes pareils à… Prenant appui sur la musique jouée en direct (un mélange de rembé­tiko grec et de réper­toire popu­laire tuni­sien), le duo formé par Mathu­rin Bolze et Hedi Thabet s’élar­git pour accueillir la danseuse Arté­mis Stavridi. Créant des inter­fé­rences et des atti­rances, les trois corps en mouve­ment conjuguent leurs gestuelles pour dessi­ner un langage commun.

Blan­dine Dauvi­laire.