Téhé­ran 1978 : Marjane, huit ans, songe à l’ave­nir et se rêve en prophète sauvant le monde. Choyée par des parents modernes et culti­vés, parti­cu­liè­re­ment liée à sa grand-mère, elle suit avec exal­ta­tion les évène­ments qui vont mener à la révo­lu­tion et provoquer la chute du régime du Chah.

Avec l’ins­tau­ra­tion de la Répu­blique isla­mique débute le temps des “commis­saires de la révo­lu­tion” qui contrôlent tenues et compor­te­ments. Marjane qui doit porter le voile, se rêve désor­mais en révo­lu­tion­naire.

Bien­tôt, la guerre contre l’Irak entraîne bombar­de­ments, priva­tions, et dispa­ri­tions de proches. La répres­sion inté­rieure devient chaque jour plus sévère.

Dans un contexte de plus en plus pénible, sa langue bien pendue et ses posi­tions rebelles deviennent problé­ma­tiques. Ses parents décident alors de l’en­voyer en Autriche pour la proté­ger.

A Vienne, Marjane vit à quatorze ans sa deuxième révo­lu­tion : l’ado­les­cence, la liberté, les vertiges de l’amour mais aussi l’exil, la soli­tude et la diffé­rence.