Lors d’une nuit sans fin, deux person­nages sont empor­tés dans le tour­billon de leurs songes. Leurs rêves s’em­parent ainsi de la réalité : combat acharné contre une couette qui se rebelle, joyeuse imbri­ca­tion des corps dans l’édre­don à la recherche du sommeil, repos surréa­liste devant une télé­vi­sion mal réglée dont la présen­ta­trice sort furieuse de l’écran en invoquant le code du travail…