Sa fantai­sie et son goût du brico­lage ont de quoi séduire les enfants. Le musée des Beaux-Arts rend hommage à Joseph Cornell, un artiste majeur de la constel­la­tion surréa­liste. Méconnu en France, cet Améri­cain fut le pion­nier du collage, du montage et de l’as­sem­blage, des années 1930 à 1950. Cons­ti­tuée de 250 œuvres, cette expo­si­tion fait dialo­guer les pièces de Cornell avec celles de ses amis surréa­listes Man Ray, Marcel Duchamp, Max Ernst et Salva­dor Dali, en montrant leurs influences mutuelles. Elle met en lumière la créa­ti­vité débri­dée de Cornell.

Les enfants pour­ront s’at­tar­der sur ses fameuses boîtes en verre renfer­mant des objets trou­vés et compo­sant un petit théâtre imagi­naire poétique. Ils décou­vri­ront aussi les construc­tions méca­niques de cet artiste qui consi­dé­rait le jouet comme une initia­tion première à l’art. Impré­gné de culture popu­laire, Cornell utili­sait aussi le film, en jouant sur la vitesse de projec­tion, provoquant un effet de mystère.  

Aude Spil­mont