La ziza­nie règne sur la terre parmi les hommes et les animaux : ils se volent, se battent, se disputent en perma­nence. La mésen­tente est géné­rale. Dans ce chaos, un homme est resté bon : ce vieux monsieur s’ap­pelle Noé, et c’est lui que Dieu choi­sit pour remettre un peu d’ordre dans le monde. Dieu lui demande de construire une gigan­tesque arche, dans laquelle il atti­rera un mâle et une femelle de chaque espèce vivant sur terre. Noé y parvient, mais non sans mal. Son bateau devient le seul refuge quand commence le déluge. Et même si les mauvaises inten­tions des uns et des autres conti­nuent à se mani­fes­ter lors de la traver­sée, au bout de 40 jours, les repré­sen­tants des espèces sauvées comprennent vite que la vie vaut mieux que la guerre perma­nente. 

Ce dessin animé argen­tin de 2007, inédit en France, reprend avec humour la légende de l’arche de Noé, sans parti pris reli­gieux et même avec une certaine distance face au dogme. Les person­nages comme les dessins sont amusants, l’aven­ture bien menée. Voilà une manière agréable de faire décou­vrir cette histoire aux plus jeunes, sans les lasser et sans ennuyer les plus âgés. 

Véro­nique Le Bris