Diffi­cile de résis­ter au charme du collec­tif Akoréa­cro. Compo­sée de quatre circas­siens ultra­doués et de quatre musi­ciens loufoques, la troupe entre­mêle les notes et les voltiges dans un éclat de rire. Très attendu sur la scène lyon­naise, le spec­tacle Pfffffff est l’oc­ca­sion pour les sept garçons de faire les yeux doux à la seule fille de la bande en riva­li­sant d’ex­ploits. Le public applau­dit à tout rompre.

Blan­dine Dauvi­laire