L’écri­ture choré­gra­phique du Lyon­nais Denis Plas­sard, tein­tée d’une forte théâ­tra­lité, se nour­rit de déca­lages et n’hé­site pas à utili­ser la déri­sion et l’hu­mour. À chaque nouvelle créa­tion, il recherche inlas­sa­ble­ment les frot­te­ments loufoques et les rencontres artis­tiques inat­ten­dues. Rites se présente comme une confé­rence choré­gra­phiée sur les rituels et les folk­lores. Natu­rel­le­ment aucun d’eux n’est réel, mais tous sont plau­sibles. Au programme : une ronde mana­gé­riale pour sémi­naire d’en­tre­prise, la parade nuptiale chez les étudiants, les jurons des auto­mo­bi­listes et leurs gestuelles, les danses de fins de soirées, la transe rédemp­trice pour DRH en période de conflit social et toutes sortes de bizu­tages dansés… Le spec­tacle rassemble six danseurs autour de Denis Plas­sard qui se fait pour l’oc­ca­sion confé­ren­cier, et guide le spec­ta­teur dans cette surpre­nante collec­tion de danses tradi­tion­nelles imagi­naires. La créa­tion musi­cale qui accom­pagne chaque danse mêle allè­gre­ment les genres : accor­déon, clari­nette, guitare, percus­sions tradi­tion­nelles, batte­rie…

Extrait du Dossier de presse