Adap­tée d’un clas­sique de la litté­ra­ture anglaise signé Frances H. Burnett, cette version du Petit Lord Faunt­le­roy, qui date de 1980, est fidèle au roman de la fin du XIXe siècle.
Elle raconte l’his­toire d’un petit garçon qui vit avec sa mère en Amérique, dans un milieu modeste. Un jour, un homme lui apprend qu’il est l’unique héri­tier d’un aris­to­crate anglais, qui le rappelle à ses côtés. Autant l’en­fant est aimable, bien élevé et sympa­thique, autant le grand-père est revêche, près de ses sous et peu affec­tueux.

Pour­tant, le vieil homme tombe sous le charme. Au contact du petit, il devient un autre homme.
Luttant contre les préju­gés des Anglais envers les Améri­cains et des pauvres envers les classes plus aisées et vice versa, ce film vaut par la leçon de vie qu’il donne, sans pour autant marte­ler une morale trop rigide. Cédric est un enfant pur, gentil, bien élevé mais pas docile. Il profite de sa brutale ascen­sion sociale pour appliquer l’édu­ca­tion qu’il a reçue : être heureux en faisant le bien autour de lui, tout en restant fidèle à ses prin­cipes et à sa person­na­lité.

Véro­nique Le Bris