Il s’agit d’une légende norvé­gienne, très popu­laire dans toute la Scan­di­na­vie. Un soir de Noël, la jeune prin­cesse Boucle d’Ange demande si elle peut accro­cher l’étoile du nord au sommet de son sapin. Sa mère lui explique que non et lui offre un cœur d’or pour qu’elle s’en souvienne. Mais son oncle, malveillant person­nage qui compte bien évin­cer Boucle d’Ange du trône, envoie la petite cher­cher la fameuse étoile. À peine arri­vée dans la forêt, l’en­fant rencontre une sorcière qui la fait dispa­raître. Tout comme l’étoile du nord… La fillette reste introu­vable pendant dix ans, jusqu’à ce qu’une âme pure, Sonia, réveille l’étoile. L’aven­ture ne fait alors que commen­cer… La légende est très belle et le film mise avec raison sur la quête de la jeune Sonia et les embûches qu’elle doit éviter pour retrou­ver le destin qui était le sien. Rocam­bo­lesque, pleine de belles rencontres, l’his­toire est bien menée et vrai­ment spec­ta­cu­laire. L’in­tro­duc­tion et la fin du film sont elles beau­coup moins réus­sies. C’est dommage, car l’en­semble du film, ses person­nages et sa légende, méritent qu’on les découvre ici.  Véro­nique Le Bris