Gérard Morel et l’homme orchestre qui l’ac­com­pagne revient avec de nouvelles rimes. Les Fouteurs de joie font guin­cher le public avec une pléiade d’ins­tru­ments sur des airs dansants et festif.