Trois contes tirés des recueils d’H.Gougaud avec une touche de Jacques Prévert et de Louis Aragon accom­pa­gnés au piano.