Quand l'art numérique fait des mirages