Mayumi Otero et Raphael Urwiller présentent des séri­gra­phies, des gravures à la pointe sèche ainsi qu’une image grand format dessi­née direc­te­ment sur l’un des mur de l’ex­po­si­tion.