Avec son esthé­tique léchée, son humour à la Chaplin et ses inter­prètes complices, le spec­tacle Boxe boxe remplit les salles depuis 2010. En réunis­sant sur scène le Quatuor Debussy et les danseurs hip-hop de la compa­gnie Käfig, le choré­graphe Mourad Merzouki enri­chit encore son voca­bu­laire. Mouve­ments fluides et musique jouée en direct se conjuguent pour évoquer ses souve­nirs de boxeur amateur. Nimbés de superbes lumières, les tableaux se font de plus en plus poétiques et se chargent d’une belle éner­gie. Une pièce pleine de charme. 

Blan­dine Dauvi­laire