Momo a beau être le petit-fils du célèbre clown Huberto, il n’a aucune envie de deve­nir clown à son tour et rêve d’un tout autre destin… Dans cette fable inti­miste, André Wilms (metteur en scène pour l’oc­ca­sion) réus­sit avec trois bouts de ficelle et beau­coup de musique à recréer l’uni­vers du cirque. Entouré de quatre musi­ciens, le réci­tant Richard Dubelski donne vie à tous les person­nages de l’his­toire. Tandis que les animaux appa­raissent en ombres chinoises, les petites oreilles s’ini­tient à la parti­tion contem­po­raine de Pascal Dusa­pin. Une paren­thèse magique. 

Blan­dine Dauvi­laire