La petite Tiffany n’a vrai­ment pas de chance. Non seule­ment elle vient de perdre ses parents, mais elle doit parcou­rir une effroyable forêt hantée par trois méchants brigands pour rejoindre un sordide orphe­li­nat. Et si, juste­ment, croi­ser ces ignobles méchants hommes deve­nait sa chance ? Adapté d’un clas­sique de la litté­ra­ture enfan­tine, ce film à la fois apeu­rant  et enri­chis­sant est un ravis­se­ment. Les dessins sont de toute beauté, la musique dans le style de Tom Waits inat­ten­due, et l’his­toire croqui­gnole de cette petite fille, qui tient la dragée haute aux trois terreurs de la région, savou­reuse. De plus, il consacre enfin l’oeuvre d’un grand auteur et illus­tra­teur pour enfants, le fameux Tomi Unge­rer (Jean de la Lune), à qui la ville de Stras­bourg vient d’édi­fier un centre ouvert au public depuis le mois d’oc­tobre dernier (2007, ndlr). Histoire de prolon­ger l’ex­pé­rience de ces Trois brigands, si l’aven­ture vous en dit…

Véro­nique Le Bris

Critique parue dans Grains de Sel n° 41, décembre 2007/janvier 2008.