3 excel­lentes raisons de suivre La Cara­vane

Du 3 au 13 avril, La Cara­vane des ciné­mas d’Afrique fait étape dans de nombreuses salles de Rhône-Alpes. Esprits voya­geurs, ne manquez pas l’Africa gones et les festi­vi­tés enchan­te­resses !

1. L’Afrique nous ouvre les bras. Pour sa 13e édition, La Cara­vane des ciné­mas d’Afrique revient au cinéma Mour­get de Sainte-Foy-lès-Lyon et dans 24 salles de la région. Une occa­sion unique de plon­ger en terre afri­caine dans un voyage plein de promesses. 43 films de 21 pays sont au programme, ainsi que des rencontres artis­tiques, humaines et parta­geuses. 

2. Une spéciale Africa gones. C’est le rendez-vous de La Cara­vane destiné aux petits ciné­philes. La section Africa gones propose une sélec­tion de 5 films pour les enfants au cinéma Mour­get. Les Contes de Tinga Tinga, un programme de 6 courts-métrages venus du Kenya, embarquent les petits dès trois ans à la rencontre des animaux. La séance est suivie d’une inter­ven­tion du conteur Thierno Diallo. À décou­vrir égale­ment, L’En­fant lion, en présence du réali­sa­teur Patrick Grand­per­ret. Avec ce récit d’ami­tié entre un jeune garçon et une lionne qui ont grandi ensemble, offrez-vous le luxe de la poésie et de la naïveté. Pour les plus de 12 ans, La Répu­blique des enfants a tout d’une fable initia­tique. Réalisé par Flora Gomes, l’un des cinéastes majeurs de l’Afrique luso­phone, ce film raconte l’his­toire d’un pays aban­donné par les adultes, dans lequel des enfants créent une répu­blique utopique. 

3. Des anima­tions et surprises à foison. La liste est longue des anima­tions qui égaye­ront la bien­nale. Durant toute la durée de La Cara­vane, faites un tour au bivouac litté­raire pour parents et enfants, assis­tez à des lectures spec­tacles, parti­ci­pez à des dégus­ta­tions et des repas musi­caux, jouez à des jeux afri­cains, déam­bu­lez dans le marché équi­table. Parmi les expo­si­tions présen­tées, vous pour­rez décou­vrir l’uni­vers du sculp­teur bron­zier Malick Guira à l’es­pace cultu­rel Jean-Salles et la très touchante expo­si­tion « Portraits-auto­por­traits » à la gale­rie Isabelle-Poli. À travers films, photos et dessins, le photo­graphe et cinéaste Gilles Porte nous immerge dans des auto­por­traits d’en­fants réali­sés à travers diffé­rents pays d’Afrique.

Aude Spil­mont