Loin d’être idiot ou attardé, Adrien Lepage est juste diffé­rent. A mi-chemin entre Forest Gump et Billy Elliot, cet enfant vit une passion défen­due pour la batte­rie.