Des poules géantes dans les rues, des passants avec un enton­noir sur la tête, une dres­seuse de légumes, des objets qui se trans­for­ment… 

Les 12 et 13 avril prochains, la 15e Fête du livre jeunesse de Villeur­banne affiche la couleur : « Soyons fous » ! 

Par Blan­dine Dauvi­laire.

• Inter­view :

La face cachée des objets

Invité d’hon­neur de cette édition, l’illus­tra­teur Gilbert Legrand détourne les objets du quoti­dien et les trans­forme en person­nages atta­chants. Petites ques­tions à l’ar­tiste entre deux brico­lages.

Pouvez-vous nous expliquer cette atti­rance folle pour les usten­siles de cuisine, les outils, les embal­lages ?

J’ai toujours eu une petite tendresse pour les objets et les outils de mon père. 

J’ai fait des études de design puis de l’illus­tra­tion, avant de reve­nir à l’objet en le regar­dant d’un autre œil, avec humour, comme une chose char­gée d’his­toire. J’ai alors passé en revue tous les petits objets qui sont immé­dia­te­ment recon­nais­sables car ils ont une fonc­tion bien déter­mi­née et traversent les âges, comme le porte­man­teau, le marteau, etc. J’ai poussé l’ex­pé­rience le plus loin possible, jusqu’à construire une petite famille d’objets.

Vous leur faites subir de drôles de trans­for­ma­tions…

C’est une sorte de dialogue qui s’ins­taure avec les objets. Je les regarde et il y a un déclic, c’est souvent eux qui m’en­voient des infor­ma­tions pour que je les trans­forme en œuvres d’art. Mais comme je suis illus­tra­teur et pas artiste concep­tuel, que j’aime bien l’art popu­laire, j’in­vente des person­nages que je peints et mets en scène. La plupart du temps, je suis surpris du résul­tat car je ne maîtrise rien en tota­lité, c’est ce qui est marrant. Comme ils ont chacun une histoire parti­cu­lière et un petit grain de folie, j’ai eu envie de les réunir dans des livres*.

Qu’al­lez-vous présen­ter à Villeur­banne ?

Ce sera un pano­rama de ce que je fais. Il y aura une centaine de pièces origi­nales, dont certaines se trouvent dans mes livres*, des tirages photos d’in­ter­ven­tions éphé­mères, ainsi que les travaux des élèves de l’école Albert-Camus qui ont parti­cipé à un atelier que j’ani­mais et ont détourné des petites boîtes en carton. Il y aura beau­coup de choses à regar­der.

* Le Grand Show des petites choses et Les Petites Choses à New York, éditions Sarba­cane.

Expo­si­tion Show devant les petites choses ! 

Jusqu’au 26/04 à la Maison du livre, de l’image et du son. Entrée libre.

 

RENDEZ-VOUS

Les temps forts de la 15e édition

Cette année, Gérard Picot et son équipe ont invité à Villeur­banne une cinquan­taine d’au­teurs et d’illus­tra­teurs. Folle­ment dense, le programme regorge de rencontres passion­nantes avec les artistes, d’ate­liers créa­tifs, de spec­tacles ébou­rif­fants… Voici nos coups de cœur.

• Anima­tions en exté­rieur :

– Non, vous ne rêvez pas, ce sont bien des poules géantes qui déam­bulent dans les rues. Habi­tées par les membres du groupe Démons et merveilles, ces marion­nettes feront la joie des plus jeunes. Les 12 et 13/04.

– Andrée Kupp est dres­seuse et montreuse de légumes. Sur son petit marché, elle réalise des numé­ros inspi­rés du cirque ou du caba­ret, qui donnent envie aux enfants de finir leur assiette (du moins on l’es­père). De 3 à 8 ans. Le 12/04 à 15h30 et 17h15, le 13/04 à 15h et 17h, sur le parvis de la Maison des spec­tacles et des ateliers. Durée 45 mn.

• Les spec­tacles :

– Cécile Gambini, accom­pa­gnée d’Oli­vier Férec, s’est inspi­rée de ses propres livres pour créer L’Af­faire Pavu­pa­pri. Un condensé de poésie, de bonheurs, d’ab­sur­di­tés, de peurs et d’autres surprises tout droit sortis de l’ate­lier de l’au­teur. Dès 7 ans. Le 12/04 à 15h et 17h à la Maison des spec­tacles et des ateliers. Durée 1h. Réser­va­tion obli­ga­toire.

– Les Bous­ki­dou sont de retour avec un concert rock au nom tout aussi déjanté que leur musique : « L’En­cy­clo­pé­die fami­liale du grand bazar de l’in­dis­pen­sable super­flu !  » Sur des accords qui démé­nagent, ce groupe au grand cœur rend hommage aux parents, à leurs petits travers et leurs grandes quali­tés. Dès 5 ans. Le 13/04 à 15h et 17h à la Maison des spec­tacles et des ateliers. Réser­va­tion obli­ga­toire.

Les événe­ments :

– Deux défis graphiques verront s’af­fron­ter artis­tique­ment des illus­tra­teurs qui n’ont pas froid aux crayons. Le prin­cipe est simple : on leur donne une grande feuille blanche, des contraintes tech­niques, des éléments à insé­rer et on les laisse attaquer chacun sur un côté de la feuille. À la mi-temps, ils changent de place et doivent inves­tir le dessin de l’autre. Plutôt géniale comme idée. Le 12/04 à 14h30, Katy Couprie se mesu­rera à Delphine Grenier. Le 13/04 à 11h et 14h30, ce sera Davide Cali, Cécile Gambini, Carole Chaix et Maud Riemann.

Les ateliers :

– Silence, on tourne ! Un atelier de stop motion (tech­nique d’ani­ma­tion image par image) pour réali­ser un film d’ani­ma­tion à partir des person­nages de Gilbert Legrand, l’in­vité d’hon­neur de la 15e édition. Dès 6 ans. Les 12 et 13/04 à 10h, 11h, 14h, 15h et 16h, à l’es­pace multi­mé­dia de la Maison du livre, de l’image et du son. Sur inscrip­tion.

– Mathieu Bertrand entraîne les enfants dans une expé­rience inso­lite : ils doivent dessi­ner une BD au scéna­rio origi­nal dans laquelle ils se retrou­ve­ront enfer­més. Pour retrou­ver leur liberté, il leur faudra faire explo­ser la dernière case… Dès 8 ans. Le 12/04 à 10h30 à la Maison des spec­tacles et des ateliers. Durée 1h30. Sur inscrip­tion.

– Enton­noirs de fête : le plas­ti­cien lyon­nais Gilles Baise vous propose de venir custo­mi­ser votre enton­noir et de repar­tir en le portant fière­ment sur la tête… Les 12 et 13/04 en exté­rieur.

Anima­tions à la média­thèque du Rize dès le 9/04 :

– Consa­cré à l’his­toire de la typo­gra­phie, le jeu vidéo Type Rider est proposé à Villeur­banne sous la forme d’une instal­la­tion d’art numé­rique inter­ac­tive. Les visi­teurs sont invi­tés à dépla­cer les lettres de l’al­pha­bet pour compo­ser un mur typo­gra­phique animé de vidéo-projec­tions poétiques. Type Rider, l’odys­sée typo­gra­phique : le 9/04 de 12h à 19h, le 10/04 de 19h à 21h. Sur inscrip­tion.

– Jeux raconte : à partir d’une appli­ca­tion sur tablette multi­mé­dia et avec l’aide de Sébas­tien Hovart, les enfants parti­cipent à une séance de conte inter­ac­tif. Ils créent une histoire, inventent des person­nages et imaginent tous ensemble ce qui va arri­ver. Dès 10 ans. Le 10/04 à 19h et 20h. Sur inscrip­tion.

Les expos à ne pas manquer :

– 5 saisons : en jouant avec le thème des saisons, les tout-petits découvrent à leur rythme les livres, les sons et les matières. Un éveil des sens ludique et poétique. Jusqu’au 19/04 à la média­thèque du Tonkin. Entrée libre.

– Ko-Mamono-Ya : clin d’œil aux bazars japo­nais dont elle emprunte le nom, l’ex­po­si­tion de Ko Kimura réunit des créa­tions frivoles et précieuses à la fois. Dans ce drôle d’en­droit, vous serez accueillis par un gentil Mamono (monstre en japo­nais). Du 9 au 19/04 à la Maison du livre, de l’image et du son. Entrée libre.

– Les (vraies) histoires de l’art : Sylvain Cois­sard et Alexis Lemoine revi­sitent avec humour l’his­toire de la pein­ture. Grâce à cette expo­si­tion tirée de leur album éponyme (éditions Palette), vous saurez enfin si la chambre de Van Gogh était si bien rangée que ça et d’où vient le sourire de la Joconde. Jusqu’au 13/04 à la Maison des spec­tacles et des ateliers (centre cultu­rel et de la vie asso­cia­tive, 234, cours Émile-Zola). Entrée libre.

– Alice, au pays, s’émer­veille… : quand une centaine d’illus­tra­teurs et de mail-artistes décident d’écrire à l’hé­roïne de Lewis Carroll, cela donne des œuvres plutôt surréa­listes. Art postal débridé, reines de cœur et montres gous­set, lapins blancs et tasses de thé… Ne soyez pas en retard ! Du 10 au 13/04 à la Maison des spec­tacles et des ateliers (centre cultu­rel et de la vie asso­cia­tive). Entrée libre.

 

Fête du livre jeunesse de Villeur­banne

Les 12 et 13/04, de 10h à 19h. Entrée libre et gratuite. Certaines anima­tions sont propo­sées dès le 9/04. www.fete­du­livre.villeur­banne.fr

+ Retrou­vez tout le programme sur www.grains­de­sel.com