Gilles Granouillet s’ins­pire de l’his­toire du Petit Poucet, il imagine la rencontre entre le héros et l’une des filles de l’ogre. Contrai­re­ment à Charles Perrault, l’au­teur-metteur en scène donne à son héroïne les moyens de chan­ger son destin. Une fable pleine d’hu­mour et d’es­poir. 

Blan­dine Dauvi­laire