Le 27 avril, la rue Fernand-Rey chan­gera de nom pour deve­nir, le temps d’une jour­née, la Rue de la séri­gra­phie, avec une inva­sion protéi­forme d’encres. L’an passé, la première édition de ce festi­val, initié par le collec­tif de graphistes We Shine, avait fait forte impres­sion. Le voilà qui fait son retour avec pléthore de propo­si­tions. Afin de vous faire décou­vrir cette tech­nique aux appli­ca­tions multiples (édition, textiles, indus­trie), le festi­val vous convie à l’ex­pé­ri­men­ter. En avant toute pour des ateliers de séri­gra­phie. Impri­mez votre tee-shirt, faites votre pochoir, séri­gra­phiez votre badge et parti­ci­pez à un cadavre exquis. Mais ce n’est pas tout ! Des perfor­mances, expo­si­tions et projec­tions vous permet­tront de contem­pler des travaux d’ar­tistes. On fêtera aussi la créa­ti­vité de la microé­di­tion avec notam­ment Madame Lapin du Cri de l’Encre ou les éditions Mauvaise Foi. Avec, en prime, de la musique et de la danse pour mêler joyeu­se­ment les genres artis­tiques. 

Aude Spil­mont.