Bigoudi mène avec son chien Alphonse une retraite tambour battant, réglée comme du papier à musique. Mais un jour, c’est la fausse note… le fidèle canidé s’éteint et tout vire au requiem : Bigoudi ne sort plus, ne fréquente plus ses amis de peur de les voir mourir. Un charme décalé à la Jacques Tati, un New York beau comme celui de Sempé et une mélo­die pleine de justesse, sur la vieillesse, le deuil, la soli­tude, qui se finit par un joyeux refrain. Un vrai coup de cœur. 

Bigoudi
Dès 5 ans. Texte : Delphine Perret. Illus­tra­tions : Sébas­tien Mour­rain. Éditions Les Four­mis Rouges. 13,80 €.