Bien­ve­nue sur Beurk, une île viking, dans un village « char­mant » accro­ché à des falaises abruptes et inhos­pi­ta­lières. C’est Harold, le fils du chef, qui nous fait la visite. Taillé comme une allu­mette, il a bien du mal à trou­ver sa place au cœur de ce peuple de guer­riers, qui ne craignent qu’une chose : que les dragons de toutes sortes qui hantent leur ciel ne brûlent leurs maisons, ne les croquent tout crus, quand ils ne les tuent pas. Au vu de son physique et de son esprit origi­nal, Harold n’a aucune chance de deve­nir un valeu­reux combat­tant, digne héri­tier de son père. À moins que… 

 

Encore une fois, Dream­works semble avoir trouvé l’ins­pi­ra­tion chez ses voisins, et ce film fait irré­sis­ti­ble­ment penser au français Chas­seurs de dragons. Mais le studio améri­cain l’a large­ment adapté pour en faire un trépi­dant film d’ac­tion, qui peut aller jusqu’à faire peur quand les dragons attaquent. C’est aussi une belle histoire d’ami­tié, portée par une morale saine qui veut que la force ne fait pas tout. Une belle aven­ture bien menée, à voir abso­lu­ment en 3D, pour des sensa­tions intenses.

Véro­nique Le Bris