Figure majeure de la danse butô japo­naise et choré­graphe de la compa­gnie Aria­done, compo­sée exclu­si­ve­ment de femmes, Carlotta Ikeda présente son premier spec­tacle jeune public. Inspiré d’une histoire vraie, Chez Ikkyû retrace la légende d’un fils caché de l’em­pe­reur du Japon qui fut confié, au Moyen Âge, à des moines boud­dhistes, devint calli­graphe et maître zen. Inter­prété par trois danseuses sur des musiques tradi­tion­nelles accom­pa­gnées d’images animées, cet éton­nant voyage dans le temps entrouvre les portes du pays du Soleil-Levant.

Blan­dine Dauvi­laire