L’ar­tiste autri­chien Ernst Cara­melle joue avec l’ar­chi­tec­ture du lieu par une pein­ture abstraite in-situ qui se déploie sur tous les murs de l’es­pace d’ex­po­si­tion et qui intègre d’autres éléments récur­rents de son travail dont une sélec­tion d’images anonymes et une partie de ses livres d’ar­tistes.