Rare­ment un film sur l’ap­pren­tis­sage de la musique clas­sique se sera autant mis à la portée des jeunes enfants. Fils d’un grand pianiste, Shûhei suit les pas de son père et apprend le piano, le plus sérieu­se­ment du monde. Quand il démé­nage avec sa mère dans une petite ville du Nord du Japon, il apprend par ses cama­rades d’école qu’un piano étrange hante la forêt voisine. Un piano muet, dont il ne sort aucun son sauf quand Kai, un jeune garçon des rues, se met à en jouer… Pour­tant, il n’a jamais pris de cours de musique. Le génie contre le travail labo­rieux, le talent à l’état pur contre l’école de la rigueur : voilà le thème de ce dessin animé, inspiré d’un manga. Si au départ le trait du dessin peut sembler un peu heurté, la présence constante de la musique clas­sique donne un élan incom­pa­rable à cette histoire somme toute clas­sique mais sensible. Impos­sible que les musi­ciens en herbe de tous les conser­va­toires de France ne s’y iden­ti­fient pas. Forts d’un tel hommage, ils repren­dront alors plus faci­le­ment leurs gammes, convain­cus que le génie est rare et le travail salva­teur.

Véro­nique Le Bris

Article paru dans Grains de Sel n°49, juin / juillet / août 2009.