Il aura fallu cinq ans à Nick Park et à son équipe pour réali­ser ce film d’ani­ma­tion en pâte à mode­ler. Cinq ans pour écrire le scéna­rio de ce long-métrage mettant en scène l’in­sé­pa­rable tandem (un inven­teur farfelu et maladroit, et un chien-à-tout-faire muet !), pour mettre au point des décors lilli­pu­tiens remplis de mille détails, pour créer des dizaines de person­nages de 25 à 30 cm de haut aux visages incroya­ble­ment expres­sifs, pour les faire vivre image par image. Un travail de titan pour un résul­tat déli­rant, du géné­rique du début au clap de fin. Les gags du niveau des enfants alternent avec les clins d’oeils réjouis­sants pour les parents et les ciné­philes. Il y a de l’amour, de l’ac­tion, du suspens, de l’émo­tion, de l’ex­cen­tri­cité 100% british, de la déri­sion… Un film fami­lial à voir abso­lu­ment.

Amélie Labrosse, critique parue dans Grains de Sel n°30, sept/oct/nov 2005.