Paris, 1910. Madame de Bonne­fa­mille, million­naire excen­trique, vit seule entou­rée de ses chats : Duchesse et ses trois petits, Marie, Toulouse et Berlioz. Un jour, elle convie son notaire pour léguer toute sa fortune à ses compa­gnons à quatre pattes. Cepen­dant, une clause du testa­ment stipule qu’à la mort des chats, ses biens iront à son maître d’hô­tel, Edgar. Ce dernier, enten­dant la nouvelle, décide d’éli­mi­ner ces héri­tiers. Après leur avoir admi­nis­tré une drogue, il les emporte à la campagne avec la ferme inten­tion de les noyer…