Voici notre sélec­tion de rendez-vous, d’ex­po­si­tions, de festi­vals sur la route des vacan­ces…

Péri­gueux – Dordogne

Chant de mimes

Les festi­vals dédiés au mime et au spec­tacle de geste se comptent sur les doigts de la main. Mimos est la réfé­rence, unique par la qualité de sa program­ma­tion. Et s’il fallait ne voir qu’un artiste, ce serait Senior StetS, avec son spec­tacle Cuerdo : une valise, des cordes, des pièges à souris, ce mime hors du commun peut terro­ri­ser ou émer­veiller le public, avec une écono­mie de gestes et de moyens.
Festi­val Mimos, du 28/07 au 02/08. www.mimos.fr

Roche­fort – Charente-Mari­time

Ré mi fa sol sol sol ré do

Comme il pleu­vait à Cher­bourg, l’ex­po­si­tion dédiée à Jacques Demy conçue par la Ciné­ma­thèque française, est venue faire sécher les para­pluies de ses demoi­selles à Roche­fort. La visite donne envie de danser sous la pluie et sur un air de Michel Legrand, de vêtir une peau de baudet pour se mettre aux four­neaux, de chan­ter ses tracas du quoti­dien à un agent de police en faction. « Je préfère idéa­li­ser le réel, sinon pourquoi aller au cinéma ? », affir­mait Jacques Demy, qui cher­chait la vérité dans l’ar­ti­fice ; l’ex­po­si­tion qui lui est consa­crée immerge les visi­teurs dans son rêve de cinéma, ce monde idéa­lisé.
Le monde enchanté de Jacques Demy, jusqu’au 31/08. 
www.ville-roche­fort.fr

Rodez – Avey­ron

Lire dans le noir

Il y a ceux qui lisent dans le marc et ceux qui lisent dans le noir, ses nuances, ses ombres, la lumière qu’il reflète, objets d’une traque de plusieurs décen­nies pour Pierre Soulages. Tout juste inau­guré, ce musée a été conçu comme un écrin pour l’œuvre de cet enfant du pays qui revient de « l’ou­tre­noir », comme il nomme son terri­toire artis­tique. Pour que les enfants ne se perdent pas, un parcours décou­verte leur est proposé, avec un cahier d’ac­ti­vi­tés et des jeux. Pour qu’ils comprennent ce qui se trame dans ces œuvres mono­chromes, ils sont conviés à des ateliers, où ils appren­dront à maîtri­ser le brou de noix, l’encre de Chine, la lino­gra­vure et trace­ront les contours tortueux des arbres que peignait l’ar­tiste à ses débuts.
Musée Soulages, musee-soulages.grand-rodez.com

MASSIF DU Sancy – Puy-de-Dôme

Inter­dit aux natures mortes 

Check-list avant de partir à une expo d’art contem­po­rain : chaus­sures de marche, casquettes, glacière, gour­de… Direc­tion : une drôle de gale­rie d’art, puisqu’elle s’étend sur plusieurs dizaines de milliers d’hec­tares, où on fait de surpre­nantes rencontres, un loup phos­pho­res­cent, un rocher plaqué or, un nuage de fumée en laine de mouton… quelques exemples parmi les onze œuvres conçues et inté­grées dans ce bel écrin de verdure. À chaque réali­sa­tion corres­pond un itiné­raire de balade invi­tant le visi­teur à mieux décou­vrir cette nature splen­dide. L’œuvre de la nature et celle de l’ar­tiste sur un pied d’éga­lité.

Hori­zons, du 14/06 au 28/09. www.hori­zons-sancy.com

Vassi­vière – Creuse

Des paysages pas sages

Une œuvre d’art en forme de skate-park sur lequel tous les amateurs de glisse peuvent venir évoluer au beau milieu de la nature, et même en pleine nuit puisque la piste est phos­pho­res­cente.
Le décor est planté, l’es­prit est bien résumé. Un ouvrage inat­tendu dans le cadre inat­tendu d’une île. Le Centre inter­na­tio­nal d’art et du paysage a encore sévi et donne rendez-vous aux familles pour l’expo Rado, des balades contées et des ateliers, dans le bois de sculp­tures.
Lac de Vassi­vière, du 06/07 au 02/11. www.ciapi­le­de­vas­si­viere.com

Vincent Jadot