Tous les bambins sont fasci­nés par la magie des étoiles. Culti­vons donc leur curio­sité pour leur permettre de mieux appri­voi­ser les mystères du cosmos. C’est au plané­ta­rium de Saint-Étienne, et épaulé par 15 parte­naires, que le « Petit Festi­val du grand espace » nous y invite. Pour la 3e édition de ce rendez-vous consa­cré à l’as­tro­no­mie et son imagi­naire, le voyage combi­nera approches scien­ti­fique et ludique. Avec l’as­so­cia­tion stépha­noise d’as­tro­no­mie M42, parti­ci­pez en famille à des obser­va­tions du ciel nocturne. Téles­copes et lunettes seront mis à votre dispo­si­tion. Pour vous repé­rer dans l’im­men­sité, on vous donnera même des bons plans de logi­ciels gratuits à télé­char­ger pour portable et tablette ! 

Dense et protéi­forme, le festi­val réserve bien d’autres surprises. Au plané­ta­rium, un atelier pour les 7/11 ans leur permet­tra de réali­ser la maquette d’une constel­la­tion en 3D. Dans un esprit de sérieuse légè­reté, une conteuse revi­si­tera les mythes d’an­tan, accom­pa­gnée d’une chan­teuse. De nombreuses projec­tions seront égale­ment au programme, notam­ment au cinéma Le Méliès avec Moon­walk one. Réalisé entre 1969 et 1970, ce docu­men­taire capte la première tenta­tive de l’homme de marcher sur la lune avec la mission Apollo 11. Le film, qui relate cette incroyable aven­ture humaine vers l’in­connu, montre des images tour­nées par la NASA. Quant au cinéma Chaplin de Rive-de-Gier, il a concocté une Nuit du cosmos qui devrait ravir les ados et leurs parents. Cette fête nocturne fera la part belle à la science-fiction (Gravity, Le Voyage dans la lune…). Des entractes ludiques et le ravi­taille­ment vous permet­tront de tenir jusqu’au bout de la nuit. 

Aude Spil­mont