“Dites Ouïes” sont des rencontres entre conteuses et conteurs, ouvertes au public. Une occa­sion d’al­ler se réjouir d’écou­ter, tout simple­ment.

 

Contoir de racon­tages, le mercredi 22 octobre de 10h30 à 21h

10h30 – 11h30 ● de 1 à 3 ans

● LES MÉMÉS PARLENT AUX BÉBÉS ● Annie Gallay et Béatrice Maillet

« Dis mon p’tit canard, t’en as pas marre de jeter des cailloux dans la mare ? ». « Dis ma p’tite chérie, c’est pas un peu fini de sauter sur mon lit en faisant le ouis­titi ? ». Les mémés parlent des jeux, des chan­sons, des câlins… Autant de trésors à parta­ger ! Annie et

Béatrice, amies et mémés dans la vie, sont conteuses et musi­ciennes, enchan­tées de jouer pour les minus­cules et leurs adultes.

 â— UN PIAF DES PLUMES ● Laurence Berthe­lon

Mamie Féli­cie a un p’tit canari qui chante, qui chante, qui chan­te……­pour Mamie Féli­cie ! Mamie Féli­cie, elle, parle, raconte, parle, racon­te……­pour son p’tit canari ! Mamie Féli­cie et son p’tit canari c’est comme deux oiseaux… insé­pa­rables. Et puis, il y a la voisine, les oiseaux de nuit, la mer aussi, le ménage et oui, sans oublier Papy Dédé… dans le cadre doré ! Un piaf, des plumes : des mots de Mamie, des mots d’oi­seau pour racon­ter la vie.

  

De 14h-15h ● de 4 à 6 ans

● TRIBULATIONS D’UN CURIEUX CHAMEAU ● Marie Cathe­rine et Stelfe

Pourquoi le chameau a-t’il deux bosses, alors que le droma­daire lui, n’en a qu’une ?… Momo le petit chameau est un peu trop curieux. Un jour, il décide de partir à l’aven­ture sur les chemins du monde, en quête de réponses à ses drôles de ques­tions. Deux artistes qui travaillent ensemble depuis 2012, avec une première créa­tion commune « Estrella la sorcière nomade ». Accom­pa­gnée d’Eric Sibert, musi­cien, elles colla­borent ensemble à la mise en scène, de ce spec­tacle, alliant à merveille, expres­sions du mouve­ment et de la parole.

● HISTOIRES DE VOIR ● Domi­nique Lassaigne

Quand les mains racontent, les oreilles dansent. Contes et comp­tines à écou­ter, à regar­der, à répé­ter avec ses mains comme les sourds. La kidnap­peuse d’oreilles Domi­nique Lassaigne raconte et signe en même temps des histoires et des comp­tines à accom­pa­gner du bout des doigts. C’est l’oc­ca­sion de décou­vrir et de parta­ger une langue passion­nante : la langue des signes française.

● DRÔLE DE BAMBIN ● Patrice Kalla

Dans l’au-delà des mots il y a le rêve qui fait vibrer de toutes les musiques de la terre. Rêver en ayant les pieds sur terre….

 

15h15–16h15 ● de 4 à 6 ans

● COCHON ● Géral­dine Maurin

Être un vrai petit cochon, qui aime faire tout ce qu’aiment faire les petits cochons, peut engen­drer quelques diffi­cul­tés en amour… Quoique… ?!

● LA RUSE DE KOCOU ● Chris­tine Adjahi

Il était une fois un pays dans lequel le roi inter­di­sait à tous ses sujets de tuer les mous­tiques « même si vous êtes ravagé sur tout votre corps » ; Kocou, un jeune homme témé­raire venu d’un pays voisin, use d’un stra­ta­gème pour braver cette inter­dic­tion…

● EN DIMANCHE ● Guy Prunier

Les chaus­sures vernies, si neuves qu’elles marchent devant … La chemise blanche qui rend fier et droit, le panta­lon qui te va comme un grand… C’était les dimanches de quand j’étais petit… Quand je mettais mes habits de prince char­mant… Il y avait aussi les lundis de rentrée des classes avec les baskets ruti­lantes et le cartable impec­ca­ble… Puis les heureux retours d’école, le ballon au pied et les manches du chan­dail nouées autour du ventre et l’été qui poin­tait son nez…. Et la doudoune d’hi­ver rembour­rée qui te donne l’air de super­mus­clor ! Les autres, ça leur change la vie aussi, le costume ? Et si le conteur change de costume, son histoire change ?


De 16h30 –17h30 ● de 7 à 10 ans

● LA FILLE AUX BRAS D’ARGENT ● Élisa­beth Calan­dry

C’est un conte initia­tique, « La fille aux mains coupées » que l’on retrouve avec de nombreuses variantes sur plusieurs conti­nents. Pour cette histoire d’amour et d’ini­tia­tion, j’ai préféré les versions alpines collec­tées par Charles Jois­ten et les versions alle­mandes des frères Grimm… Comme en écho s’y sont glis­sés des frag­ments de mytho­lo­gie inuit, grecque, de rêves médié­vaux et quelques chiens-fées… Au pied des falaises, le long des rivières s’ouvrent des grottes, se tissent des chemins… Quand le manteau sera usé, c’est que nous serons arri­vés.

● DANSE-MOI UN CONTE ● Ernest Afriyié et Marine El Fassi

A l’ori­gine de « Danses moi un conte », il y a le souffle de la musique flamenco : claque­ments de mains, percus­sions, l’exi­gence de la musique clas­sique, et enfin, des contes d’ailleurs et d’ici. Marine El Fassi (danseuse) et Ernest Afriyié (conteur) invitent votre imagi­naire vers des contrées merveilleuses dessi­nées par les contes et mis en mouve­ment par la danse et la musique. « Danses-moi un conte » est un bouquet de contes en musique et choré­gra­phiés. Cette conver­sa­tion drôle est l’oc­ca­sion pour tous de comprendre l’ex­pres­sion « joindre le geste à la parole ».

● LES CULOTTES, ÇA ME BOTTE ● Martine Caillat et Marie-Laure Millet

Des culot­tes… il y en a de toutes sortes ! [p’tite culotte, culotte de cheval, culotte à dentelles, culotte à double-fond, culotte en coton, culotte mini, culotte jolie et même culotte en acier trempé ! – à chacun sa culotte !] Qui n’a pas de souve­nir de petite culotte ?… [culotte préfé­rée-culotte cachée / culotte déchi­rée-culotte oubliée / culotte mise à sécher-culotte égarée !…]

 

 

vendredi 24 octobre • 19h30 : APeRO SANS PLATEAU

DANSE ET POÉSIE SUR FIL

carte blanche et créa­tion pour les Dites Ouïes 2014

● LIGNES • Le Fila­ment

de et avec Fanny Vrinat en colla avec Fanny Riou (Cie Eh Wè) Au fil des mots, un corps sur fil – une mise en fil des mots, une mise en mots du fil – les mots défilent – le corps défie – sur la ligne.