Appuyés par les perfor­mances vidéo de Jérôme Aubrun, les musi­ciens, entre écri­ture et impro­vi­sa­tion, déve­loppent un travail brui­tiste riche et éner­gique.